02 juillet 2013 ~ 0 Commentaire

En contact avec le réel – Les bienfaits de la méditation – 1/2

La méditation : qu’est-ce que cela peut bien faire ici ? Dans un blog voulant mener une réflexion sur la mondialisation ? Et plus loin qu’une réflexion : poser la question d’un engagement citoyen et politique.

Je parlerai ici de méditation au sens bouddhiste ou yogique.

La méditation n’est pas, de prime abord, un mouvement vers l’extérieur.

C’est avant tout un retour à soi.

Ce retour à soi me semble cependant indispensable face aux questions comme la relation à l’autre, le respect de la différence, la confiance en soi, le sens de notre existence, la vie et la mort, la relation à nos proches et à nos enfants, le souci de l’autre, le sens du travail et la relation aux collègues, …

Le genre de question que nous nous posons quand nous touchons du doigt nos propres limites.

Et aussi le genre de questions qu’il fait bon de se poser quand on aborde celle du vivre ensemble.

Notre vie ensemble peut être fortement influencée par une seule personne, si celle-ci laisse reposer sa vie sur un besoin irraisonné de diriger les autres et oriente toute son énergie à satisfaire ce besoin.

Soif de pouvoir, manipulation, gentillesse mielleuse, peur de décevoir, autoritarisme, frustration, … Chacun de nous est un petit dictateur en puissance qui, la plupart du temps n’exerce son despotisme que sur soi-même ou sur son entourage. Et de façon détournée le plus souvent.

Qui sait ce que le mental peut nous faire faire de façon inconsciente ?

Qui, au cours de sa vie, aura pris le temps de mettre en lumière son propre mental - ou son subconscient ?

Notre mental peut nous faire faire des choses extraordinaires dans certaines circonstances.

Mais la plupart de notre vie, il aura perverti bien des situations et nous aura laissé bien loin de la réalité.

J »espère que vous l’aurez compris, l’esprit dans lequel j’écris ces lignes et ai ouvert ce blog est un esprit qui se veut le plus consensuel possible.

Je pense être dans une démarche profondément laïque. et dans cette démarche laïque, chacun a sa place. chacun son cheminement personnel. Asséner ses propres vérités aux autres n’a jamais fait avancer l’Humanité.

La méditation, bien que héritée de traditions millénaires et parfois teintée de religiosité populaire, est avant tout un travail personnel d’unification. Unification du corps et de l’esprit. Unification avec la réalité. Prise de distance avec une perception dichotomique en « bon » ou « mauvais » pour soi. Et, finalement, ce travail abouti à dissoudre tous les leurres que nous nous mettons devant les yeux.

C’est un travail sur tous nos sens, habituellement et perpétuellement en ébullition.

Voici l’introduction de l’article de wikipedia sur la spiritualité :

La notion de spiritualité (du latin ecclésiastique spiritualitas[1]) comporte aujourd’hui des acceptions différentes selon le contexte de son usage[2],[3]. Elle se rattache traditionnellement à la religion dans la perspective de l’être humain en relation avec un être supérieur (Dieu) et le salut de l’âme. Elle se rapporte, d’un point de vue philosophique, à l’opposition de la matière et de l’esprit (voir problème corps-esprit) ou encore de l’intériorité et de l’extériorité[4]. Elle désigne également la quête de sens, d’espoir ou de libération et les démarches qui s’y rattachent (initiations, rituels, développement personnel, Nouvel-Âge)[5]. Elle peut également, et plus récemment, se comprendre comme dissociée de la foi en Dieu, jusqu’à évoquer une « spiritualité sans dieu »

Et voici la définition de « spirituel » sur larousse.fr :

  • Qui est de la nature de l’esprit, considéré comme une réalité distincte de la matière : La nature spirituelle de l’âme.
  • Qui relève du domaine de la pensée, de l’esprit : La parenté spirituelle de deux écrivains.
  • Qui appartient à un domaine moral, distinct des réalités du monde sensible et de la vie pratique : Le pape, chef spirituel des catholiques.
  • Qui a de l’esprit, de la finesse dans sa manière de manier les idées : Un homme spirituel.
  • Qui manifeste du piquant, qui amuse, fait rire : Une repartie spirituelle.

L’introduction dans wikipedia au problème corps-esprit dit ceci :

Le problème corps-esprit est le problème de la détermination des relations entre le corps humain et l’esprit. Bien que ce problème existe presque depuis l’origine de la philosophie (cf. Platon), il est reconnu depuis le XXe siècle comme une question fondamentale, voire comme la question centrale de la philosophie de l’esprit sous l’expression anglaise de Mind-body problem.

Le problème corps-esprit est essentiellement le problème de savoir comment expliquer les relations entre l’esprit, ou les processus mentaux, et les états ou processus corporels. Il est par exemple évident que nos expériences sensorielles ont leur origine dans des « stimuli » qui nous parviennent du monde extérieur par le moyen de nos organes des sens, et que ces stimuli produisent des modifications de l’état de notre cerveau, causant en fin de compte la perception de sensations qui peuvent être agréables ou déplaisantes. Il semble également évident que nous pouvons mouvoir notre corps en sorte de satisfaire un besoin ou un désir. Pourtant, comment se peut-il que « l’expérience consciente » puisse mettre en mouvement un corps, c’est-à-dire un objet matériel doté de propriétés physico-chimiques ? Comment peut-on vouloir être la cause du fonctionnement de nos neurones et de la contraction de nos muscles en sorte qu’ils réalisent ce que nous nous proposons de faire ? Ce sont là quelques-unes des questions principales auxquelles se sont confrontés les philosophes de l’esprit, depuis Descartes.

Bon. En résumé je retiendrai que la spiritualité peut être évoquée comme une notion parfaitement intégrée à une démarche laïque. Qu’elle est indissociable d’une relation au corps, malgré ou à cause de la distinction qu’on veut faire entre corps et esprit. Essayez de dissocier votre esprit de votre corps : comment serait-ce possible (et est-ce possible je vous le demande ?) sans un profond travail sur le corps ?

Alors quels seraient les bienfaits de la méditation, en lien avec un projet de mondialisation ?

La suite de cet article dans la deuxième partie

Vos réactions sont bienvenues.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Euristote |
Blackdiamond1999 |
EmGlob |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Capucinespana
| Discutedetout
| Parisianconnectivity